6481

Le hameau de Vacqueville

 

Entre l'Ormel et Saint Sever se trouve un vieux hameau isolé au sud de la Commune de Vierville, nommé Vacqueville.

Ce hameau de Vacqueville est composé de constructions implantées généralement au Sud de la petite route de Vacqueville.
Le bâti ancien est rassemblé au voisinage d'une ancienne grande ferme, dite de Vacqueville dont on a quelques données historiques. Il vient directement s'implanter le long de la voie (pignon ou murs d'enceinte) avec une orientation NO/SE.
Une maison récente du hameau (années 70) est implantée quant à elle au fond d'une cour.

Divers éléments remarquablesont été indiqués dans le dossier d'enquête PLU, notamment:

4 anciens puits, dont 3 sont des puits couverts
Plusieurs haies remarquables, repérée H14, H15, H18.
Des ifs, des buis, la source de Fumichon, une vieille pierre de réemploi




Vacqueville sur le cadastre de 1823


Le hameau de Vacqueville avril 2007
Au début du 16 ème siècle, le domaine de Vacqueville appartenait aux Canivet, qui étaient propriétaires de nombreux fiefs à Vierville et dans les environs.

Voici ce que les notes historiques sur le Bessin en disait vers 1930:

 "A peu de distance des champs de L'Ormel se trouvent les herbages où sans doute dès le temps des Romains on nourrissait des vaches, ce qui fit donner à ce lieu le nom de Vacqueville (villa, exploitation; vaccarum, des vaches).

 "Le capitaine Jean-Louis Canivet de Vacqueville et son frère Isaac-François Canivet ont vendu leur ferme de Vacqueville, le 7 août 1755, à Jean-Nicolas de Pleurre

La fille de Jean-Nicolas de Pleurre, Marie-Thérèse de Pleurre, en a hérité et l'a apporté à son mari le châtelain de Vierville, Gilles-Edouard de Marguerye, qui possédait aussi Lormel et le Vaumicel.

(Voir le tableau généalogique)

Après la mort de Gilles-Edouard de Marguerye en 1802, un partage du 18 septembre 1805, a attribué Vacqueville et Lormel à ses petites-filles, les dames Achard de Vacognes et Couliboeuf de Blocqueville, pendant que le Vaumisset et le château de Vierville ont été attribués à son petit-fils, orphelin de son fils guillotiné sous la Révolution.

Madame Couliboeuf de Blocqueville, d'accord avec sa soeur, devint seule propriétaire avec son mari Louis-Lubin Couliboeuf, marquis de Blocqueville, chef d'escadron au troisième chasseurs, à Epinal, chevalier de la Légion d'honneur,

Ils ont vendu le 12 décembre 1837, la terre et ferme de Vacqueville, "consistant en maison d'habitation et bâtiments d'exploitation, cour, jardin, herbages, prés et labours plantés et non plantés, contenant 35 hectares 18 ares 10 centiares, enclavés, sauf les Teurterets et les herbages de devant, entre le chemin de Vierville à Trévières, celui de l'église de Louvières à Vierville et la voie allant au village de Vacqueville".

Les acheteurs étaient Jean-Louis-Laurent Ygouf, chevalier de l'Ordre royal de la Légion d'honneur, et son épouse, Mme Victoire-Louise Vimard

"Les acquéreurs étaient M. Jean-Louis-Laurent Ygouf, ex-adjudant d'infanterie, chevalier de l'Ordre royal de la Légion d'honneur, et son épouse, Mme Victoire-Louise Vimard. Le prix était de soixante-deux mille francs dont 3.000 payables dans les huit jours, 1.000 francs dans 1 mois, 1.000 francs dans deux mois, 3000 francs dans quatre mois, 10.000 francs dans six mois, 4.000 francs le 29 septembre 1838; resteraient à payer quarante mille francs en douze ans, soit 2.500 à Noël 1839, et ainsi d'an en an; finalement 12.500 francs à Noël 1850 (sans intérêt la première année et 4 % pour les 12 années suivantes. En outre, M. et Mme Ygouf s'engageaient à servir et amortir, avant 1862, huit rentes au lieu et place de M. et Mme de Blocqueville, rentes dont le total égalait celui rentes dues par M. de Hautefeuille, leur cohéritière. "

Le domaine de Vacqueville est actuellement une exploitation agricole, accompagné de chambres d'hôtes et d'un gîte rural, propriété de la famille d'Hérouville

 


Vacqueville sur le cadastre de 1823


(détails) la ferme de Vacqueville aujourd'hui, ferme, chambres d'hôtes et gîte, qui appartient à la famille d'Hérouville



Le gîte

 

 

 

 

 

Promenade sur le chemin de Vacqueville
(dossier PLU)

En partant du Sud Ouest


1 - Ensemble bâti en long dont l'annexe en pignon jouxte la voie. ce petite ensemble marque comme une porte au hameau avec un espace au premier plan, traité en prairie, qui laisse respirer le tout


2 - maison dont le pignon est aligné à la voie avec un joli petit parc et un chemin d'accès traité en gravier


3 - la maison récente du hameau, de ce point de vue, elle semble reltivement bien intégrée avec les arbres au premier plan bien que son revêtement soit trop clair.


Plus loin, on découvre la maison sous un autre angle: implantée au fond d'une cour en manque de plantation.


5 - Aperçu sur le corps de ferme: un échelonnement de toitures qui pourrait être heureux, mais gâché par des matériaux couleur ciment et le réseau aérien.


6 - Mise en scène réussie de l'entrée du corps de ferme mêlant pierres et plantes



7 - Une petite maison, toujours avec pignon sur rue... très végétale, comme enfouie dans le paysage de la petite route.


8 - Vue sur les arrières du corps de ferme pas très bien intégrés avec une végétation chétive et des couleurs trop grisâtres

 

 

 

 

 

 

 

 


(détails) A Vacqueville, un puits couvert

(détails)


(détails)
Un autre puits de Vacqueville, non couvert

Les 4 puits anciens de Vacqueville


(détails) Puits couvert dans le jardin d'une petite maison de Vacqueville, à côté d'un if remarquable

(détails)





(détails) un autre puits couvert à Vacqueville, à côté de la maison occupée avant la guerre par Robert Boulard, un des résistants morts pour la France en 1944. Lors d'une restauration de son puits avant la guerre, il avait imprimé la main de ses enfants dans de l'enduit de ciment frais. Ces marques sont toujours visibles


(détails)









Haie H14 - Le long RD194 de Formigny à Louvières - Bordure OB 145 et 146 - 330 m
Ensemble Boisé n°H14 (classé au POS 1995) :
 Localisation : proche du Hameau de Vacqueville, le long de la route vers Louvières, en bordure des parcelles n°OB145 et 146, en espace agricole
 Taille et état général : environ 330 m de haies en très bon état, quasi double par sa largeur, aux strates et aux essences variées
 Variété des essences et des strates de végétation : frêne, chêne, noisetier, érable sycomore, aubépine, sureau, cornouiller, chèvrefeuille
 Perception du bois dans son environnement : participe à la densité du réseau bocager
 Rôle dans la protection des eaux : aucun
 Rôle écologique : intérêt écologique important grâce à sa largeur et à la proximité de boisements (corridor écologique)
Cet espace boisé mérite un classement par son rôle paysager et son intérêt écologique

Proposition de maintien du classement
H14 - Maintien du classement - Bordure OB 145 et 146 - 330 m



Haie 14, double, le long de la route conduisant à Louvières, proche de Vacqueville

 

Haie H15 - Parallèle à la route de Formigny à Louvières et proche au NE RD194 - Entre OB99 et 101-140 m
Ensemble Boisé n°H15 (classé au POS 1995) :
 Localisation : proche du Hameau de Vacqueville, et proche de la route conduisant à Louvières entre les parcelles OB99 et 101, en espace agricole
 Taille et état général : environ 140 mètres linéaires de haies en bon état et aux essences variées
 Variété des essences et des strates végétation : Toutes les strates sont représentées. Chêne, frêne, châtaignier, érable sycomore pour la strate arborée; prunellier, aubépine, saule, églantier, orme pour la strate arbustive
 Perception du bois dans son environnement : participe à la densité du maillage bocager
 Rôle dans la protection des eaux : aucun
 Rôle écologique : intérêt écologique important grâce à sa largeur et à la proximité de boisements (corridor écologique)
Cet espace boisé mérite un classement de part son rôle paysager et son intérêt écologique

Proposition de maintien du classement
H15 - Maintien du classement - Entre OB99 et 101 - 140 m

Un haie boisée remarquable classée à Vacqueville

Haie H18 - Le long VC n°6 de Vacqueville
- Bordure OB57 - 150 m
Ensemble Boisé n°H18 non classé en 1995
 Localisation : Hameau de Vacqueville, le long de la voie communale n°6 dit de Vacqueville, en bordure de la parcelle n°OB57, en espace mi-agricole, mi-urbanisé
 Taille et état général : environ 150 mètres linéaires de haies en bon état et aux essences variées, qui a certainement été replantée pour la majeure partie (les arbres ayant été conservés : érables sycomores)
 Variété des essences et des strates de végétation : érable sycomore, cerisier, cornouiller, aubépine, érable champêtre, prunellier, hêtre (en charmille)
 Perception du bois dans son environnement : participe au cadre bucolique du hameau de
Vacqueville
 Rôle dans la protection des eaux : aucun
 Rôle écologique : intérêt écologique important grâce à la proximité d'autres haies

Cet espace boisé mérite un classement de part son rôle paysager et son intérêt écologique.
Proposition de classement
H18 - A classer Bordure OB57 - 150 m

 



(détails)
Dans le jardin d'une petite maison de Vacqueville, à côté d'un if remarquable une petite haie d'ifs

(détails)

Divers paysages notés au cours d'une promenade à Vacqueville


(détails) A Vacqueville, dans une petite
propriété, une importante haie de buis clôture une petit jardin


(détails) la source de Fumichon, à Vacqueville, elle n'est jamais à sec et se dirige vers le Véret, en traversant Saint-Sever













Vieille pierre gravée, réemploi, sur une cheminée à Vacqueville

















Retour accueil