411

Transcription des deux cartouches de la carte du Diocèse de Bayeux par Jean Petite, chanoine de Bayeux.
L'orthographe et la ponctuation ont été partiellement modernisées pour une meilleure compréhension des textes
1675

A Monseigneur l’Illustrissime et Révérendissime Messire François de Nesmond, Evesque de Bayeux

Monseigneur

        Je vous offre ce plan comme un présent de vos biens, un des fruits de votre vigilance pastorale, et un extrait que j’ay tiré de ce que j’ay appris avec vous de votre Diocèse, dans les cours des Calendes de vos doyennés, des visites de vos Eglises, des Missions dans vos paroisses, et des Conférences Ecclésiastiques dans plusieurs des lieux où Dieu  répand ses bénédictions par votre Sacré ministère où j’ay eu l’honneur de vous accompagner diverses fois, et où vous êtes continuellement appliqué, je m’étais proposé de marquer dans cette Description d’autres particularités que j’ay découvert en différents endroits, et de les joindre à celles que j’ay inséré dans cette carte, mais le défaut de place m’a contraint de les réserver pour l’histoire entière de votre Evêché où vous aurez bonne part. J’attends des Savants de l’antiquité quelques Mémoires auparavant que de la donner au Public.
Cependant, Monseigneur, agréez cet essay, et ne refusez pas votre protection à l’autre dessein, puisque c’est sur votre fond que je travaille et que je suis Monseigneur, votre très humble et très obéissant Serviteur Petite, chanoine et official de Bayeux

Sommaire des Particularités du Diocèse de Bayeux


Ce diocèse fait partie de la Basse Normandie, il est sous le Parlement et l’Archevêché de Rouen. Le Bessin pays plat, fertile en blé et herbages, et le Bocage plus inégal, couvert et sec, qui porte seigle, aucine et blé sarazin, sont les territoires qui en partagent le temporel, entre les bourgs où sont marchés, et des 3  villes murées BAYEUX, qui est la plus ancienne, est en bon air et bas lieu comme le parterre d’un Amphithéâtre, bordé de pièces de terres, et de prairies, coupées d’eau et dormes, l’Architecture de l’église Cathédrale avec son célèbre Clergé, le Palais Episcopal, le Couvent des Cordeliers, l’hôpital, le Château, les Viconte, Vice baillage, Election, Grenier à Sel et la maîtrise particulière des Eaux et Forêts en font les principaux ornements.

CAEN est la 2ème et la plus agréable ville de la province par ses situation, disposition des rues, bâtiments, politesse, rivières, prairies, campagnes à blé, fameuse université, Savantes Académies, baillage et présidial ou ressortissent 5 Vicomtez et 4 Vice baillages, bureau des Trésoriers de France, Election, Grenier à Sel, Sièges … de grande prevôté, des eaux et forêts, et d’Amirauté, droit de battre monnaie, grandes Abbayes, et couvents, belles Eglises, 11 paroisses, hôpital, place Royale, foire franche, Château avec ses donjon et garnison entretenue.

VIRE est la 3ème ville, aussi peuplée que Bayeux, quoi qu’elle n’ait qu'une paroisse dont le clergé est de plus de 60 prêtres. Il y a comme aux 2 autres villes, hôpital, Cordeliers, Capucins, Bénedictines, Vicomté, Vice baillage, Election, plus de 30 moulins pour les manufactures de draps ou bures et de papiers.

Falaise, où est la foire de Guibray, est la 4ème vicomté, qui relève du Presidial de Caen et du diocèse de Sées pour le spirituel.

Torigni,
jadis la ville d’Augustodure, n’est plus qu’un grand bourg où on voit des restes d’antiquité, en 1515 a été érigé en comté, depuis on l’a fait la 5ème  Vicomté et Vice Baillage par le démembrement de Bayeux, il y a Prieuré et Abbaye de St Bernard, le Château et le Mausolée de marbre du maréchal de Matignon sont à voir, comme les maisons de Tury, Beny, Flers avec ses cèdres, Balleroy avec son bois de sapins et ses chasses ou avenues et celles de Cournaudon, St Clair, du Menil, le Jardin des plantes curieuses de Mr Dosseuille à Ver , les ifs des cimetières, St Germain et St Quentin d’Elle et du Crioult, le chêne de St Nicolas de la Chesnaye, l’orme de Longue, le tilleul de Cogi, l’Epine de Crépon, les fosses du Soucy et de Colleville, la Canarderie d’Hermanville, avec les clochers qui bordent la mer jusques à Bernières, la Fontaine Vitoire à douure qui marque la stérilité de l’année ou elle tarit, le Rocher de Calvados de 5 lieues d’étendue jusques à Port, qui ne paraît qu’après les grandes marées, le flux de la mer qui soulève le sable et coule en ruisseau 2 fois chaque jour entre Vaucelles et Bayeux, les Falaises où la mousse, les herbes et la terre se pétrifient en divers lieux depuis Arromanches jusques à Ste Honorine, les grèves déliées d’Asnelles, la butte de Brimballe d’où sortent 4 petites rivières qui coulent comme autrefois les fleuves du Paradis terrestre, la terre tremblante de Cremelles, la poterie façon de pourceline du pré d’Auge. Le cidre fait les délices des tables, le meilleur est d’Isigny ; et pour les autres aliments, le pain de Vire, les moutons et lapins de Cabourg, le bœuf d’Auge, le veau et le beurre de Trévières, les poulardes de Bayeux, les gâteaux de Cintheaux, les galettes de Vimon, les huîtres de Luc, les soles de Grandcamp, les moules d’Isigny, l’alose d’Orne, les truites des roches de Vire et de Noireau, les brochets de Seulles, Aure et Drôme, le trafic de beurre à Isigny, de bétail à Villers le Bocage, de papier à Vire, Planqueri, St Quentin d’Elle, de couteaux à Condé-sur-Noireau, de cuirs à Caen, toiles et serges comme à Bayeux et de vaches tannées sont renommés.

Il y a 2 Marquisats, 2 Comtés, 12 Baronies, 3 grandes Chatelenies, 42 petites appelées Sergenteries, 5 Sièges particuliers d’Amirauté. Pour le Spirituel, le Siège Episcopal est à Bayeux, 2 sièges d’officialité en partagent le ressort depuis lieu Saint jusques à Manerbe, qui renferment 4 Chapitres compris celui de la cathédrale, 4 Archidiaconés, 5 Doyennés ruraux, et 2 de Chrétienté, l’un à Bayeux et l’autre à Caen, 12 Abbayes d’Hommes et 2 de Filles oultre 17 autres Couvents d’hommes et 13 de Filles, 14 prieurés, tant en règle qu’en commende, 7 Commanderies de Malte, 5 Personats, plus 200 Chapelles fondées, outre les ruinées, 8 hôpitaux, 2 Séminaires, 24 Conférences Ecclésiastiques, 625 cures desservies par 655 curés, comprises celles de Bayeux et de Caen qui n’ont été marquées faute de place que l’on mettra dans le pouillé de l’histoire des bénéfices de ce diocèse;  enfin il y a près d’un million de Communiants, et on peut dire en général que le bon Sens est le Caractère des Esprits.

 

 

 

Retour accueil