322

Les établissements Le Gallois

bazar, café, brasserie, locations de cabines, petits chalets et meublés

sous leurs différentes formes avant et après 1939




Le bâtiment à 4 niveaux construit vers 1930


En 1951, cérémonie du 6 juin, sur la casemate Allemande.
Le monument mémorial n'est pas encore construit.


Le mémorial de la Garde Nationale des Etats-Unis, à l'emplacement de l'ancien hôtel Le Gallois et au dessus du bunker


Vers 1952, la guinguette Le Gallois provisoire

un DUKW de l'entreprise de récupération de ferrailles Van Loo




Le premier Bazar, semble avoir été installé par la famille Le Gallois vers 1900, à gauche de la route de descente, à peu près à l'emplacement de l'entrée de la rue de la Percée actuelle


Dès cette époque, la maison Le Gallois louait des cabines de plage situées entre la route et la mer, au début du boulevard de Cauvigny.
Elle exploitait aussi une épicerie dans la rue Pavée (à l'emplacement de l'actuel Episervice)



Publicité datant de 1932


(détails) A droite les 3 petits chalets de location Le Gallois, et juste en dessous, le betit bazar Le Gallois ouvrant sur la rue de descente

Vers 1930, un grand établissement Le Gallois, le Café Eden-Bellevue, a été construit un peu plus bas, entre la route et la mer, là où se trouve aujourd'hui le monument de la Garde Nationale. Ce grand bâtiment était aménagé, semble-t-il, pour louer des meublés de vacances.
Un
document publicitaire de 1932 le décrivait ainsi:

"La façade donnant sur le boulevard et l'arrière au niveau de la mer, qu'il surplombe de ses cinq étages (en fait 4 niveaux dont 2 en dessous de la route) ; comme un défi jeté à là grande ravageuse, se trouve l'établissement de M. Le Gallois. On y entre de plein pied par la façade où se trouvent les magasins contenant tous les articles nécessaires aux baigneurs et touristes, ainsi qu'à l'alimentation. De ces magasins on pénètre dans un immense hall entièrement vitré servant de salle de café, de billard, et où, pendant la saison, ont lieu, fêtes, soirées ou représentations cinématographiques.
Sur le côté se trouvent, un peu surélevées, des cabines appartenant soit à des particuliers, soit à l'établissement précité, où pour un prix modique, on peut s'installer confortablement et se mettre momentanément à l'abri des intempéries
En descendant à la. mer on est frappé par l'aspect imposant de l'immeuble qui la domine et on ne peut que s'incliner devant le courage de l'homme audacieux qui le fit pour ainsi dire sortir des flots, car il est un fait incontestable, c'est que la mer ronge nos côtes et chaque année accuse une très légère progression ..."

En 1943, les Allemands ont détruit le bâtiement et construit à la place le bunker renfermant un canon antichar de 88mm. Ce bunker subsiste aujourd'hui, il est maintenant surmonté par un monument dédié à la Garde Nationale des Etats-Unis qui débarqué sur la plage le 6 juin 1944.

 

Après la guerre et en attendant la reconstruction, un baraquement en bois a été installé en 1951, devant l'ancienne carrière, là où se trouve aujourd'hui la maison de la famille Séron :


C'est en 1958 que l'établissement actuel, sous le nom "La Plage d'Or", (bazar, brasserie, bar, meublés) a été bâti, mais de l'autre côté du boulevard de Cauvigny, suite au remembrement des propriétés donnant sur la plage.

Quelques cartes postales anciennes


(détails)
Le premier établissement Le Gallois était un petit bazar que l'on voit à droite sur la photo ci-dessus, et
ci-contre

vers 1920, restaurant Piprel et bazar Le Gallois


Premiers établissements Le Gallois, donnant sur la route de descente à la mer
(au centre, devant le Casino qui donne sur la mer)


(détails) Les cabines de location de Le Gallois

Vers 1930, le bazar-hotel, appelé Café Eden Bellevue a été construit au bord de l'eau


(détails)


(détails)  
 


(détails)


(détails)    


(détails)


(détails)


(détails)


(détails)


(détails)


(détails)

Quelques vues de tempête sous l'hotel LeGallois


(détails) tempête de mars 1931 sur le nouvel établissement

mars 1931, tempête par grande marée d'équinoxe

(détails)

(détails)



(détails) Vue aérienne datant de 1938, montrant les établissement Piprel et Le Gallois


(détails) Vers 1936, la digue de front de mer a été construite sur 600m à partir de Vierville (jusqu'à la villa Hardelay).
Le prolongement de la digue vers Saint-Laurent date de l'après guerre, vers 1950

(détails)


(détails) La nouvelle digue et l'hôtel Le Gallois



1937 ?


(détails)

Ci-dessous le Bar-brasserie de la Plage reconstruit après la guerre


1960


1960


1960

 

Retour accueil